Fraunceis

De Wikipedia
Aller à : navigation, rechercher
  • Normaund de la Graund'Terre fraunceis
  • Jèrriais Français
Ch't articlle fut c'menchi en Cotentinais Normandy flag large.png
Fraunceis
Français
New-Map-Francophone World.PNGLé Français dans l'monde:
en bliu foncé - langue dé méthe;
en bliu - langue adminnistrative;
en bliu cliai - langue dé tchultuthe;
en vèrt - minnorités
Pays Fraunce et dauns pusuurs âotes pais du mounde
Famîle Langues Romannes
ISO 639
ISO 639-1 fr
ISO 639-2 fra
ISO 639-3 fra

Le fraunceis (français, la langue française) est eune laungue romanne pâlaée en Fraunce et dauns pusuurs âotes pais du mounde.

Du latin ès laungues romannes[amendaer | modifier le wikicode]

Ch'est eune laungue qu'a 'taée faite sus lé latin et eune palaunqùie de laungages pâlaés pa les Gâoloués, oû temps de la Gâole. Il 'taient en nombre, et les Romains ount-z-eu biâo faire, les loceis des Gâoloués sount eun miot restaés en plléche, mais à côte du latin. Ch'est pourqùi que la latin feut chaungi en eune racachie de préchis d'ichin et d'ilo.

Velà qu'ount ratterri, sus le Ve syiclle, des frélaumpyis barbares venuns de deĥors dé l'Empire romain, coumes les Vaundales, les Gots, les Frauncs. I ount appris le latin de Gâole, en préchaunt itou lus loceis.

Touos ces loceis feutent péquevêchis entouor du latin et cha a dounaé des graundes laungues romanes. Les syines du nord sount noumaées les « laungues d'oui » et oû su, les « laungues d’oc ».

En Normaundie, les loceis de Neustrie (normanno-picards) ount itou recheus des mots affillauntaés pa les Normaunds Vikings, doun i-n-n'a enco qùiqu'euns d'entendeus dauns nous loceis d'anhyit.

Dé la laungue d'oui oû fraunceis d'anhyit[amendaer | modifier le wikicode]

Le laungage des syins de Paris et du cente de la Fraunce servit oû Moien Âge a s'entende d'eun trîge à l'aôte, et cha feut vite la laungue des graunds et des signeus. Itou d's houmes de loué, pa'rai. Chute laungue-lo, qué persoune ne prêchait byin, c'menchit à iête minse en vers et en littérature amount le XVIe syiclle.

Ch'est de là qùi s'imposit à touos à Paris, et aveure, dauns les villes. Mais les vilotins ount core mins déeus-treis chents auns à prenre touote la pllèche dauns les campangnes, en Normaundie coume dauns le restaunt de la Fraunce.

Les laungues fraunceises[amendaer | modifier le wikicode]

Enfin, pouor touot dire, i n'y a paé qu'en Fraunce qué no pâle le fraunceis. Dé depis longtemps, cha c'menchi à pâlaer eun miot en Aunglléterre, aveu l'aungllo-normaund, qù'est defeunt achteu.

Et pis les Fraunceis sount allaés eun brun veî le mounde sus leus bâtiâos, oû Canada (âotefeis la Nouvelle-Fraunce), en Amérique, et ente 1830 et 1962 en Afrique, en Asie et dauns les îles d'Océanie.

À Jerri, y'a eun Fraunceis de Jerri, qu'est eun restaunt de la vuule laungue de gens de loué, rapport à la couoteûme de Normaundie, qu'est core avenaunte ilo-lenreit.