Nâofrage dé la Bllaunche-Nef

De Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ch’t articlle feut coumenchî en côtentineis Blason département fr Manche.svg
Le naufrage de la Blanche-Nef.

nâofrage dé la Bllaunche-Nef est eun débordage du baté « la Bllaunche-Nef » (en dreit normaund du XIIe sièclle nos diseit la blanke nef, en fraunceis moderne ch’est la Blanche-Nef) qù’éteit eun baté de la fllotte normaunde oû XIIe sièclle. Chu nâofrage eut pllache lé 25novembe 1120 à Barflleû, oû largue du Cotentin. Oû moument du nâofrage, lé baté aveit à sen bord pas meins dé 140 hâots barouns, 18 dames dé hâote naîtaé (fîles, sœurs, nièces ou épouoses du Rei et des coumtes), emmi qùi l’heir du trône d’Aunglléterre, lé prinche Gllâome Adelin, fî du Rei Henri Ier Biâocllerc.

Histouère[amendaer | modifier le wikicode]

En touot, 300 persounnes perdîtent la vie, seû eun marin rouenneis appelaé Barold survéquit, i s’était accroqùaé aveu eun jeune dénoummaé Godefroi oû mât du baté qù’était ancô dessus la surfache de l’iâo. Lé jeune Godefroi finit pa lâchi et i mouorit dauns les iâos freides. Barold countit qù’oû sei du 25, pendaunt qùe l’éqùipage avait byin beu oû mouogi et qùe lé capiteine avait décidaé d’allaer pa Barflleu pouor aveinde pus vitement oû baté du roué de Fraunce, eun graund craqùement feut ouï et lé baté c’menchit à découolaer vitement. Accroqùaé oû mât du baté oûqùel i deut sa survie, i véyit lé capiteine dé la Bllaunche-Nef, Thomas, qù’arvenit à la surfache oû mitan du pllein des corps et des débrins. Ch’tu-lo demaunde à Barold et Godefroi qùei qù’est advenun du prince Gllâome Adelin, l’heir du trône de’Aunglléterre. Devaunt la réponse qùe fîtent Barold et Godefroi, ch’est à saveî qù’i ne l’avaient paé arveu et qù’il était créyablle qù’i feusse mort, Thomas cridit et dit « Mal de mei car lé fî du roué est mort dé ma fâote ! » devaunt qùe de se laissaer mouori dauns les iâos freides.