Noué

De Wikipedia
Aller à : navigation, rechercher
Ch't' articl'ye fut c'menchie en Jèrriais Jèrriais


Un arbre dé Noué

Noué est eune fête Chrêtchienne tch'est mèrtchie l'25 d'Dézembre (lé 7 d'Janvyi s'lon l'almonnas Julien pouor les Chrêtchiens d'l'Êst coumme les Russes Orthodoxes - viyiz l'Vièr Noué).

Ouaithe qué nou n'sache pon la date d'la naîssance dé Jésû-Christ, dans les preunmié siècl'yes d'la Chrêtchienneté Noué rempliaichit la fête paîenne du mié-Hivé.

Les couôteunmes dé Noué[amendaer | modifier le wikicode]

Les présents d'Noué ramémouaithent les gens des présents d'or, d'enchens et d'myrrhe apportés par les Mages (les souô-disants Trais Rouais) s'lon la Bouonne Nouvelle ou des poutchies d'or données par Saint Nic'lesse (tch'est dêv'nu l'Papa Noué).

L'arbre dé Noué eut s'n originne dans les pays Gèrmanniques.

Nou-s'env'yie des cartes dé Noué.

Les cantiques dé Noué sont chantés dans l'églyises et les chapelles, ou par les c'mîns à seule fîn d'tcheûter les sou. Achteu y'a des cantiques dé Noué pustôt conmèrciaux et populaithes tchi n'ont rein à faithe auve l'èrligion.

Nou mange du podîn d'Noué, des gâches fouôrrées, d'la gâche dé Noué et d'aut's gâchinn'nies.

23 d'Dézembre est la Longue Veille, et l'24 dé Dézembre est la Sèrvelle dé Noué.

S'lon la crianche dans l's Îles, à mînniet du 25 d'Dézembre toute ieau est changie en sang et les bestchiaux lus agenouollent dans lus stâlles et ch'est la mort à châtchun tch'ôse entrer dans l'êtabl'ye à ch't' heuthe-là.

La Sonn'nie d'Clioches à Noué[amendaer | modifier le wikicode]

Par eune vielle couôteunme dé pus d'chin chents ans, en Jèrri nou sonne les clioches d'églyise dans les Pâraîsses dé St. Ouën, St. Pièrre et Ste. Mathie d'pis méjeu la Sèrvelle jusqu'â mînniet l'jour dé Noué. Aut'fais chutte couôteunme sé gardait étout à St. Jean, St. Brélade et St. Louothains.

Entre 1461 et 1468, les Français avaient 'té en otchupâtion d'l'Ile. À chein qu'nou dit, la libéthâtion arrivit dans l's ambettes dé Noué, et dé jouaie nou sonnit les clioches dans les cliochièrs du Ouêst tchi n'avait janmais 'té tout à fait dans les mains d'l'enn'mîn.

Lé Vièr Noué[amendaer | modifier le wikicode]

Lé vièr calendriyi qu'nou-s'appelle Julien tchi fut înventé par les Romains 'tait dév'nu d'mains en mains correcte, et don l'Pape Grégouaithe quémandit un nouvel almonnas en halant des jours et en créant d's années bissextiles pouor amender l'caltchul du temps.

Bein seu qu'les pays Catholiques, coumme la France et l'Portûnga, acceptîtent chu calendriyi Grégorien, mais l's êtats Protestants d'l'Ûrope gardaient l'vièr calendriyi pouor acouo bein d's années. La Grande Brétangne et ses colonies n'changîtent qu'en 1752.

Y'avait bein des gens tchi n'acceptaient pon l'changement d'fêtes et tchi continnuaient d'garder Noué s'lon la vielle couôteunme. En Jèrri chenna duthit jusqu'à la Preunmié Dgèrre Mondiale à ch'qu'i' pathaît, mais en Galles et en Shetland jusqu'à ches drein.

La Russie et d'aut's pays Orthodoxes n'avaient rein à faithe auve les c'mandes des Papes et laîssîtent lé changement, coumme nou dit, à la dreine minnute, et la Russie l'fit seulement à la siette d'la Révolution d'Octobre (tch'eut lieu vraînment au mais d'Novembre). La Grêce gardait l'vièr calendriyi jusqu'en 1924 – mais l's églyises Orthodoxes continnuent d'garder Pâques coumme i' soulaient l'faithe. Les Russes mèrquent lé Vièr Noué.