Sainte Mèrdgitte

De Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cht'article-chite fut cmenché en brayon Blason Gournay-en-bray.svg
Dans les portraits nou mouontre la sainte acanté san sŷmbole, lé dragon

Sainte Magrite d’Antioke (ouben Marène d’Antioke ou cor Sainte Marine) fut unne jonne file vierge qui fut martyre chrétienne oû IVe sièke (dvers 305), al est fêtèye el 20 juilet d’par cheus nos-autes et pis l’17 juilet en Orient. Al est admandèye pou unne prière d’entermettage pou unne délivraison, en particulier pa les fames encheintes rapport qu’ès légende raconte qu’al est sortite sauve du vente d’un dragon qui l’aveit mangèye. À Paris, al a un culte espécial dans l’église Saint-Germain-des-Prés emprés d’éyou y a la rue du Dragon qui garde el souvnir d’unne enseingne à s’remembrance.

Ch't' articl'ye fut c'menchie en Jèrriais Jèrriais

Sainte Mèrdgitte d'Antchioque est eune sainte tchi 'tait populaithe auve les Chrêtchiens d'Ûrope au Mouoyen Âge ouaithe qu'oulle eusse 'té dêcrite coumme înmaginnaithe dépis les preunmié siècl'yes. Y'a des théories qu'sa légende est eune vèrsion Christiannîsée des mythes d'Aphrodite, mais tout ch'qu'nou peut dithe pouor seux est qu'chutte sainte est eune criâtion littéthaithe.

S'lon la Légende d'Or, ou 'tait la fil'ye à un prêtre païen d'Antchioque. Parmi ses mithacl'yes, ou fut avalée par un dragon. Ou fut exétchutée en l'an 304.

Oulle est identifiée auve la Sainte Mathinne dans l'Églyise dé l'Êst. Sa fête est l'17 d'Juilet.

Commons-logo.svg

Y'a acouo d'tchi à vaie ou à ouï entouor
Sainte Mèrdgitte
siez la C'meune à Ouitchimédia