Apôte

De Wikipedia
Aller à : navigation, rechercher
Ch't articlle fut c'menchi en Cotentinais Normandy flag large.png


Ch’t articlle espllique qùi qu’étaient les douoze apôtes (Jèrriais apôtre; Guernésiais apaotre). L'adjectif apostolique sé rappôrte à chu noum.

Cha que dit la traditioun[amendaer | modifier le wikicode]

No noume apôtes - du greis apostolos, « ceus’ qùi sount envyiaés » - les douoze disciplles qùi feûtent chouésis par Jésus-Chrît. L’s Évaungùiles disent qù'il l'ount suusu devaunt sa mort, et qu’ampraés, il ount témouengni qù’il ‘tait réssucitaé. I sount âossin noumaés dauns le live d’s Actes des Apôtes, et à d’âotes pllèches du nouvé testament, coume les Douoze.

I sount douoze, coume les meis de l'annaée, mais itou coume les douoze tribus d'Izraël. Y a d’s estateues ioù que no les veit féchounaés en d’animâos, touot à l’entouo d’eun Jésus qùi l’s écllaire de s’n ouriôle, coume s’il ‘tait eun solé. Ch’est pus souovent les quate évaungùieus qùi sount estchultaés en animâ.

Les Douoze[amendaer | modifier le wikicode]

Les Évaungùiles de Maqùieu, Mar et Luc merquent le ĥoulage dé douoze houmes, des diciplles, noumaés coume ainchin :

Tcheu Maqùieu[amendaer | modifier le wikicode]

« Et, i ĥoulit ses douoze disciplles, et lus baillit eun pouovî sus l’s esprits mâovais, de mannyire à les cachi et à gùéri touote les laungùeus et touote enfirmitaé.
Vechin les noums des douoze apôtres. Le prémyi, Simoun qù’est dit Pierre, et Aundraé, sen frére ; et Jaque, le gâs à Zébédaée, et Jean, sen frére ; Phelippe et Barthelemy ; Thoumas et Maqùieu le publlican ; Jaque, le gâs à Alphaée, et Thaddaée ; et Simoun le zélôte, de Cana, et Judas l'Iscariôte, qùi l’a trahis. » (Mt 10, 1-4).

Tcheu Mar[amendaer | modifier le wikicode]

« Vechin les douoze qù'i ĥoulit : et i c’mmenchit à l’s envyiaer par déeus’, et i lus baillit le pouovî sus l’s esprits mâovais. » (Mc 6, 7)
« Et i fit qùi s’saient douoze d’aveu li, et l’s envyit pouor praêchi. I lus baillit le pouoveî dé gùéri l’s enfirmitaés, et de cachi les démouns. Et il emposit à Simoun l’avernoum de Pierre ; Jaque, le gâs à Zébédaée, et Jean, frére dé Jaque, qù’il bénoumit Boanerges, qui veurt dire fis du tounerre; et Aundraé; et Phelippe; et Barthelemy; et Maqùieu; et Thoumas; et Jaque, le gâs à Alphaée; et Thaddaée; et Simoun le zélôte ; et Judas Iscariôte, qùi l’a trahis. » (Mc 3, 14-19)

Tcheu Luc[amendaer | modifier le wikicode]

« Coume il avait ĥoulaé les douoze apôte ; i lus baillit la vertu et le pouovî sus touos les démouns et la syinne dé gùéri des laungùeus ; et i l’s envyit pouor praêchi du Roioume dé Dùu et pouor s’otchupaer d’s enfirmes. » (Lc 9, 1-2)
« En chu temps-lo, Jésus s’n allit pouor pryi dauns les mounts, et i pryit Dùu touote la nyit. Et quaund cha feut le déju, i ĥoulit ses disciplles, et il en chouésit douoze, à qùi i dounit le noum d'apôtes : Simoun, qù'i bénoumit Pierre ; Aundraé, sen frére ; Jaque ; Jean ; Phelippe ; Barthelemy ; Maqùieu ; Thoumas ; Jaque, le gâs à Alphaée ; Simoun, qù’est dit zélôte ; Jude, le gâs à Jaque ; et pis Judas l’Iscariôte, qui devint eun traîte. » (Lc 6, 12-16)

Tcheu Jean[amendaer | modifier le wikicode]

L’apôte Jean ne racounte paé la maême histouère, coume les treis âotes synoptiques. I ne bâle paé eune liste des Douoze, mais i dit byin qù’il ‘taient douoze. Il en merque syis (et li, qùi noume « le disciplle qùé Jésus aimait »), cha fait sêt :

« Jésus dit doun és Douoze : Et vouos, vos ne voulaez-t-i paé vos en allaer ? Simoun Pierre li répounit doun : Signeus ! devers qùi que no-z-irait ? ch’est tei qùi a les parôles de la vie éternelle. Et pis nouos, no-z-a creu et no-z-a byin couneu que ch’est tei qùi es le Mêssie [Chrît], et qù’est le Saint à Dùu. Jésus lus répounit : Ch’est-t-i paé mei qùi vos ai chouésis, vouos les Douoze ? Et d’aveu vouos, y en a ieun qùi est coume lé cônu ! I câosait de Judas l’Iscariôte, le gâs à Simoun ; car ch’est li qùi s’sait sen traîte, li qu’était ieun des Douoze. » Jn 6, 68-71

et i merque itou :

« Âossin Thoumas, ieun des Douoze, qù’est dit itou Didyme, i n'tait paé d’aveu ieus quaund vint Jésus. » Jn 20, 24

Et pis, pouor finin, lé live de l'Apocalypse dit :

« La murâle dé la ville avait douoze foundements, et en ieus les douoze noums des douoze apôtes de l'Agné. » Ap. 21, 14

Apraés la mort dé Judas, il est merqùi dauns le livé d’s Actes des Apôtes coume qùi qué ch’ti-chin feut remplléchi par Mathias, iêleu par les ounze âote qùi restait. Ch’tait ryin que pouor gardaer chu noumbe dé douoze.

L's âotes apôtes[amendaer | modifier le wikicode]

No noume itou « apôtre », déeus graunds disciplles des prémyis temps du Chrêtchianisme : Paoul qu’est dit itou l'« apôte des jâtis » et Barnabaé.

D’eune âote mannyire, les prémyis évaêques qùi ount praêchi daunss qùi pais, és prémyis temps, ount recheu le noum d’apôte de ches gens-ilo.

Viyiz itou[amendaer | modifier le wikicode]

Commons-logo.svg

Y'a acouo d'tchi à vaie ou à ouï entouor
les Apôtres
siez la C'meune à Ouitchimédia