Brancage

De Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ch't' articl'ye fut c'menchie en Jèrriais Jèrriais


Eune brèque en Jèrri

brancage est eune couôteunme pratitchie en Jèrri deux fais par an s'lon la louai pouor coper les banques et les fôssés.

"Brancage" - ch'est eune pathole Jèrriaise qué même les cheins tchi n'pâlent qué l'Angliais connaîssent (ouaithe qué chenna s'êcrive officiellement à la manniéthe Française: "branchage" - ch'est tréjous prononcé à la manniéthe Jèrriaise).

Deux fais par an en Êté, l's autorités Pârouaîssiales daivent faithe lé tou des c'mîns dans châque Pâraisse pouor vaie si les gens ont bein trînmé lus banques et fôssés.

Ch'est bein înmportant pa'ce qué les c'mîns et ruettes sont êtraites et s'i' n'y'avait pon d'brancage les rues s'saient compliétement bliotchies par les pliantes et l'hèrbe.

Duthant la s'maine d'vant la vîsite du brancage, nou vait les gens à travailli dans les rues à coper les branques, les fielles et l'hèrbe. Les vîsiteurs lus d'mandent parfais pouortchi qu'les gens font chenna, mais quand i' sont à marchi ou à pédaler l'long des c'mîns et qu'l'hèrbe a crû si longue qu'ch'est vraînment un dangi pouor les pâssants, i' réalisent l'înmportance dé faithe lé brancage deux fais en Êté.

Quand les branques des bouais par d'ssus les c'mîns craîssent trop bâsses, i' faut les faithe coper à seule fîn qu'les grands boulants (les beusses, les ouadgîns, les vainnes) piêssent cirtchuler sans problièmes.

Quand l's autorités font lus touônnée d'la Pâraisse pouor vaie si les gens ont fait lus brancage, il' ont eune m'suthe pouor m'suther la hauteu des branques pouor vaie si ch'est tout en bouan ordre.

I' faut m'suther la rue étout pouor vaie si la bouanne laîze a 'té présèrvée.

Nou-s'înspecte les muthâles et vait s'i' y'a autcheun problième sus les rues.

Connêtabl'ye, l's officièrs d'la Police Honorifique, les membres du Conmité des C'mîns, l's Înspecteurs des C'mîns et d's emplyiyés d'la Pâraîsse lus assiévent dans des minibeusses pouor faithe la touônnée. Quand nou vait un problième ou tchiquechose qu'nou crait d'ver êt' înspecté ou m'suthé, nou d'vale, nou m'suthe, nou distchute et nou prend eune dêcision. Ch'est au Connêtabl'ye auve lé Conmité des C'mîns d'jugi l's amendes pouor lé travas tchi n'a pon 'té fait.