Dualême

De Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ch’t articlle feut coumenchî en Cotentinais Normandy flag large.png

Le dualême est eune doctrène philosophique qùi prépose eune oppositioun ente l’esprit et le corps. Ch’est eune doctrène qùi va souovent ensemblle aveu le maniqùéême qùi oppose le Byin et le Mâ en féchoun radicale.

Le dualême dauns l’Histouère[amendaer | modifier le wikicode]

Le dualême est présent dauns de noumbreuses philosophies, par exemplle dauns le bouddhême, tcheus Platon, dauns le mounde chrétien il a éprouovaé à s’épaunde (no nen troue magène tcheus Saint-Paul, sustouot tcheus des penseur coume Marcioun ou Valentin), le dualême est itou eune coumposaunte essentielle du gnosticême et feut arprins par touos les mouovements gnostiques coume les cathares, la doctrène catholique n’est mâograé touot paé dualête pisqu’ol arcounaît la coumpllémentaritaé de l’âme et du corps oû luu de l’oppositioun coume dauns le dualête) et tcheus des penseux modernes, souovent de traditioun protestaunte, coume Réné Descartes.

Le dualême dauns le bouddhême et le chrétianême[amendaer | modifier le wikicode]

Le bouddhême, pouor qu’i propose la réincarnation, est évidemment dualête (i fâot que l’âme et le corps seient byin séparaés pouor que l’âme peuve se réincarnaer).

Mâograé que l’Histouère chrétyine ait couneu de noumbreux épisodes de philosophie dualête, le chrétianême, d’aveu la résurrectioun du Chrît et la résurrectioun des corps gllorieux, ne peut paé ête dualête (car la résurrectioun de l’âme dauns sen corps « gllorieux » pouor la vie éternelle seuppose que le corps et l’âme sount coumpllémentaires et intrinséquement liyaés).