La Maestà (Duccio)

De Wikipedia
Aller à la navigation Aller à la recherche
L'avers de la Maestà d'aveu' la boune Vierge assise, l'éfant Jésus su' lei pis les angrelots et les saints su' tout l'entou'.

La Maestà (chou qui veut dire Majesté en italien) est eune peinteure mouneumentale qui fut féchounèye pa' le grand peint'e siennais Duccio di Buoninsegna ent'e 1308 pis 1311. Ch'te pièche est raveue coume sen pus grand chef-d'œuv'e, a' dépeint la boune Vierge sur un troûne, d'ot sen fisset Jésus su' ses genours, et pis yeux-deux sont entourés d'angrelots et de saints, quièques-uns à genouillons en adoraison. Su' sen r'vers, nos peut vei' la vie à la sainte Vierge pis la sienne à Jésus qui sont peintes en 38 panniaux.

La coumande de ch'te pièche à Duccio li vint de la meunichipalité de Sienne qui voulait eune nouvelle grand pièche d'art sacré pou' sa cathédrale qu'al' 'tait à constrieure alors. Mais que fusse arrangie la d'raine r'touche pa' le peint'e, l'œuv'e fut enveyée à la cathédrale pour y êt'e pléchie yens. Dans les rues, la gent s'en venait de partout pou' vei' la prochession en grandes pompes qui l'accondieusait, à té point que nos veyait eune couèye sans fin de Siennais toute régaudie essourd'e partout dans les rues en sieusant la Maestà su' s'en quemin jûqu'à la cathédrale, yoù eune grand messe en grandes pompes ensieusit. Toute la ville fut en liesse chu sei'-là et nos fit la fête jûque tard dans l'asseirant. Ch't évènement fut écrit pou' la postérité pa' pusieurs témoins qui se le ramentevît'ent 'co' longtemps aprés.

Mâtin malheu', la Maestà nos est achteu' parvenue en pusieurs morciaux épars. Ch'est en 1741 que sourvint chu grand ma' : nos voulit seûrement la défaire pou' l'amender un miot, mais nos ne la r'montit jammais ensieute, fait que le pus grand morcé fut changié de plèche, pis par aprés les aut'es itout, et la Maestà se mint à s'épard'e ent'e les musées du monde entier, coume al' l'est 'co' achteu'.