Louis IX de Fraunce

De Wikipedia
Aller à la navigation Aller à la recherche
Ch't article fut coumenchié en normand eunifié Inkwell icon - Noun Project 2512.svg
Louis IX de Fraunce sus un scel reyal.

Louis IX de France (25 d’avril 1214 - 25 d’aût 1270), itout ménoumé Saint Louis, fut Rei de France dès à 1226 tant qu'à sa mort. Il éteit itout comte d'Arteis entre 1226 et 1237. Né à Poissy emprés Paris, il éteit un deschendant de la Maison réyale Capet de France et le fieu à Louis VIII de France et sa muillier, Blanche de Castille. Il est mort le 25 d'aût 1270 devant les murailles de Carthage en Teunisie, oû cours de la huitième Crouésade.

Saint Louis veu par Joinville : la Vie à Saint Louis (1275)[amendaer | modifier le wikicode]

Nos a bellement de textes-sourses qui nos peuvent renseignier sur saint Louis, sur sa vie quotidienne, sa pensèye politique, ses avis sur la France ou sur les autres nations, sur sa fei chrétienne et la féchon qu'alle aveit de gouverner ses chouéx politiques et persounels. Pusieurs chrouniqueurs de sa cour se démenirent pour nous faire accounaître ses faits et gestes et nos deit chiter ichi deux d'yeux-autres qui furent bien épleitifs dans chût emplei : le seigneur champeneis Jean de Joinville, qui racontit sa deraine Crouésade, et sen confesseur, le seigneur normand Goffrey de Biaulieu.

Le sire de Joinville fut l'houme de main de saint Louis et demeurit emprès sen rei pusieurs annèyes durant. Il l'accompagnit durant la huitième Crouésade en Teunisie yoù saint Louis deveit mourir. Chinq ans amprès la mort du rei, mort de maladie devant les remparts de Carthage, Joinville coumenche l'écriture de la Vie de saint Louis qui alleit devenir la référenche pour la pôtérité. Ch'est grache à chût livre que nos counaît les derains mouments de sa vie, mais ch'est itout à le lieure que nos peut approuêmer oû mieux le caractère et la fei du rei Louis IX. Nos y découvre un rei qui aveit le souchi que ses minîtres fussent dreits et justes et que l'autorité réyale fût aussi dreite et juste que faire se pouveit dans la régenche du Réyaume. Nos y veit un rei qui concheit sen règne coume un deveir et dont la grand idèye fut tréjours de rendre, par sen agir, la population du Réyaume sitant chrétienne sitant que ch'éteit possible afin que le pus grand nombre de ses sujets peût être en état de grâche. Veichi eun estrait de la Vie de saint Louis de Joinville :

« 45. Il diseit que la fei et la creyanche éteient des coses à quei je devioms bien accreire fermément, biau que je n’en fussioms acertainés mais que par ouï-dire. Sur chût pouent, il me fit eune demande un jour : coument men père s’appeleit-il ? Je li réponsis qu’il s’appeleit Simon. Et il me demandit coument que je le pouveis saveir ; et mei de réponre que je cuideis en être seûr et que je le creyeis fermément rapport que ma mère m’en aveit baillié témouengnage. Et adonc il me dit : "vos devez creire fermément les articles de la fei, de quei les Apôtres nous témouengnirent, coume vos l’oyez canter le dimanche dans le CREDO". »