Ma Normandie

De Wikipedia
Aller à : navigation, rechercher
Ch't' articl'ye fut c'menchie en Jèrriais Jèrriais


Ma Normandie est eune antienne Nouormande, êcrite en Français par Frédéric Bérat en 1835.

Le groupe Magène propose eune versioun intimiste de cette caunchoun dauns son CD "Veillie Normaunde".

Patholes[amendaer | modifier le wikicode]

Vèrsion chantée par Daniel Bourdelès (Magène) - 2006.

1.

Quand tout renaît à l'espérance,
Et que l'hiver fuit loin de nous,
Sous le beau ciel de notre France
Quand le soleil revient plus doux,
Quand la nature est reverdie,
Quand l'hirondelle est de retour,
J'aime à revoir ma Normandie,
C'est le pays qui m'a donné le jour.

2.

J'ai vu les lacs de l'Helvétie
Et ses chalets et ses glaciers ;
J'ai vu le ciel de l'Italie,
Et Venise et ses gondoliers ;
En saluant chaque patrie,
Je me disais : "Aucun séjour
N'est plus beau que ma Normandie,
C'est le pays qui m'a donné le jour."

3.

Il est un âge dans la vie
Où chaque rêve doit finir,
Un âge où l'âme recueillie
A besoin de se souvenir :
Lorsque ma muse refroidie
Aura fini ses chants d'amour,
J'irai revoir ma Normandie,
C'est le pays qui m'a donné le jour.