Moûque à myi

De Wikipedia
Aller à : navigation, rechercher
Ch't' articl'ye fut c'menchie en Jèrriais Jèrriais
Eune moûque à myi

Eune moûque à myi ou un bourdon (audgo moûque à myi; Normaund de la Graund'Terre maôque à mié; Guernésiais abeille, aise, bourdaon, mouque à miel; Serkyee mokami) est eune însecte d'la fanmil'ye Apis tchi fait du myi.

Originne[amendaer | modifier le wikicode]

Les moûques à myi êvoluîtent probabliément en Âsie du Sud, mais les moûques à myi du Vouêt dêv'loppîtent en Afrique et viagîtent en Ûrope. En 1622 de colonnistes apportîtent des moûques à myi en Améthique du Nord où'est qu'i' lus êtablyîtent l'travèrs du continnent jusq'ès Montangnes Rotcheuses. Les moûques à myi fûtent întroduites en baté jusqu'en Califournie au mitan du 19e siècl'ye.

Manniéthe dé vie[amendaer | modifier le wikicode]

De moûques à myi sus un paûmi

Les moûques à myi sont d's însectes dé colonnie tchi d'meuthent ensembl'ye ofûche dans eune rueûque (Guernésiais rucque; Normaund de la Graund'Terre bine; Serkyee rüch). Les moûques à myi râmassent du chucrîn d'flieurs ès pliantes du vaîthinné à seule fîn d'en graie du myi tch'i' stôrrent dans lus rueûques dans des paûmièrs. I' râmassent étout d'la p'tite graine ès flieurs tch'i' gardent coumme proteïnne.

Dans eune colonnie y'a eune méthe ès moûques ou vielle des bourdes (Guernésiais la royne, la grànde) tch'est la seule ponn'rêsse. Y'a des mâles (Guernésiais sounnaeux) étout, épis un tas d'ouvriéthes.

L's ouvriéthes ont un pitchet auve tchi qu'i' peuvent pitchi des bêtes tchi dangèlent. S'i' piquent un grand annima, par exempl'ye eune pèrsonne, lé pitchet est laîssi driéthe dans la d'l'annima et la moûque à myi en meurt.

L'êss'mage est quand eune rueûtchie d'moûques à myi sied eune vielle méthe ès moûques pouor aller êtablyi eune nouvelle rueûque. Les cheinnes tchi restent dans la vielle rueûque êlèvent eune nouvelle méthe pouor continnuer lus vie. Ch'est d'même qu'les colonnies dêv'loppent et craîssent.

Histouaithe[amendaer | modifier le wikicode]

Eune rueûque en pâlle

Au 17e siècl'ye, un scientiste Hollandais tch'avait nom Swammerdam dêtèrminnit qu'"lé péthe ès bourdons" ou "l'maître bourdon" 'tait en véthité eune feunmelle.

Crianches[amendaer | modifier le wikicode]

  • Nou criyait qu'i' fallait mett' eune néthe vouaile à couvri les rueûques quand l'maître d'la maîson pâssit l'pas, car autrément les moûques à myi meuthent étout.
  • Avant d'êss'mer, les moûques à myi 'taient s'posées dé dithe: Quand, quand, quand? Démain, démain, démain!
  • À l'êss'mage, nou faîthait eune grande sonn'nie dé paîles et d'bachîns pouor encouothagi les moûques à myi dé lus poser.

Ditons[amendaer | modifier le wikicode]

  • abrié coumme eune moûque à myi
  • chèrgi coumme eune moûque à myi
  • un êssaim en Mai vaut eune vaque à lait