Parabole de la berbis mérouotaée

De Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chut articlle feut c'menchi en Cotentinais Normandy flag large.png
Le bouon pâteux par Philippe de Champaigne (XVIIe syiclle).

La parabole de la berbis mérouotaée (qùi est dite itou Parabole du bouon berqùyî ou Parabole du bouon pâteux) est eune parabole de Jésus-Chrît que no troue dauns les Évaungùiles de Matthuu (Mt 18,12-13) et de Lû (Lû 15,3-7). No peut itou l’artrouovaer dauns l’Évaungùile paé-arcouneu de Thoumas (logion 107). No peut artrouovaer qùique seit d’enféraunt dauns le Vuû Testament dauns le live d'Ézéqùi (Éz 34,6-12) et le live des Sâomes (Sm 119-176).

Taexte[amendaer | modifier le wikicode]

Évaungùile suusaunt Matthuu[amendaer | modifier le wikicode]

Évaungùile suusaunt Matthuu, capite 18, versets 12 à 14 :

« Qùei doun qùi vouos nen semblle ? Si eun houme a chent berbis et qu’eune des syines se mérouote, ne laisse-ti paé les quate-vingts-dîs-neus âotes sus les mountânes pouor allaer trachi la syine qùi s’est mérouotaée ? Et si i l’artroue, j’ouos le dis en vertaé, il a pus de jouée pouor lyi que pouor les quate-vingts-dîs-neus âotes qùi ne se sount paé mérouotaées. Dé de même, cha n’est paé la volountaé de voute Père qùi est dauns les cyils qu’eun de ses petits se perde. »