Sarnia Chérie

De Wikipedia
Aller à : navigation, rechercher
Chutte articlle fut c'menchiée en Guernésiais Guernésiais


Sarnia Chérie est l'antienne de Guernési composaïe par George Deighton et Domenico Santangelo en 1911.

Patholes[amendaer | modifier le wikicode]

Sarnia, chière patrie, bijou d'la maïr,
Ile plloinne dé biautai, dans d'iaoue si cllaire
Ta vouaix m'appeule terjous, mon tcheur plloin d'envie,
Et mon âme té crie en poine, mes iars voudraient t'veis.
Quaend j'saonge, j'té vaie derchier, mesme comme t'étais d'vànt,
Tes côtis si vaerts et ton sabllaon si bllànc,
Tes bànques et tes rotchets. Ah! Dé toutes la pus belle.
Mon réfuge et mon r'pos, chière île qu'est si belle.
Sarnia Chérie, ma chière patrie,
D'l'île dé ma nèissance, mon tcheur a envie
Ta vouaix m'appeule terjours,
Et j'pense à té chaque jour.
Ile plloinne dé biautai, Sarnia Chérie.
Sàns saver ta valeur, j'm'en fus en colère,
Je v'yagis si llian, à l'aute but dé la terre.
I m'dirent dé biaux pays, et j'm'en fus brâment
Oueque la terre baillait à haut d'l'or et dé l'argent.
Nous 'tait tous amis et i fit bal chaque jeur,
Mais ta vouaix m'applait terjours, a m'déteurtait l'tcheur.
Ch'est pourtchi qué j'm'en vians. Ah! té veis, la millaeure.
Ma chière île dé répos, dé chenna j'sis saeure.
Sarnia Chérie, ma chière patrie,
D'l'île dé ma nèissance, mon tcheur a envie
Ta vouaix m'appeule terjours,
Et j'pense à té chaque jour.
Ile plloinne dé biautai, Sarnia Chérie.

Lians hors[amendaer | modifier le wikicode]