Trinitaé

De Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ch’t articlle feut coumenchî en côtentineis Blason département fr Manche.svg
La Sainte-Trinitaé, miniateure des « Graunds Heures d’Anne de Bretangne » par Jean Bourdichon, XVe syiclle.

Dauns le chrétianême, la Trinitaé (ou Sainte-Trinitaé) est le Duu unique en treis persounes : le Père, le Fîs et le Saint-Esprit, égâos, il ount eune même essenche divine et sount pas-meins foundamentâment distinctes. Chute notioun feut présentaée le prémyî couop pa’l théologien Tertullian.

L’énounchement du dogme de la Trinitaé se présente coume la counséquenche de chu qùi est dit et peut ête couneu de Duu dauns les saintes Écriteures : dauns le Vuû Testament, Duu moûtrit s’n existenche et s’n uniqùitaé, et dauns le Nouové Testament, ch’est le Verbe de Duu qùi s’incarne dauns le Chrît, affirmant la divinitaé du Chrît et le caractère persounê du Saint-Esprit.

Le Père est « le Syin qùi est éternê » (אלהים, Elohim) o YHWH (יהוה, le Signeû ou l’Éternê), suusaunt le Live de l’Exode iyoù qu’est moûtraé le Noum divin. Le Nouové Testament souolène la paternitaé de Duu, jà arcouneue dauns le Vuû Testament.

Le Fîs, le Verbe ou la Parole de Duu (Jésus-Chrît), arcouneu coume le syin qùi « éteit d’acaunt Duu » (Jean 1:11), est le syin par qùi le Père criyit le cyil, la terre et touotes les coses (coumparaer Collossiens 1:15-16 et Hébreux 1:10) et i s’incarnit dauns Jésus-Chrît (Jean 1:14). En li « habiteit corporêment touotes la plléniteude de la divinitaé » (Collossiens 2:9), il est « l’alpha et l’oméga » (Apocalypse 22:13), chu qùi veurt dire qu’il est « le prémyî et le drényî » (arvyint souovent, no le troue jà dauns Isaïe 48:12). Dauns l’Évaungile de Jean, Jésus décllare espountanaément « Je syis » (Jean 5:8, allusioun à Exode 3:14), i le counfirme ensuute : « devaunt que feusse Abraham, Je syis » (Jean 8:56).

Le Saint-Esprit (en grec Πνεῦμα, Pneuma, ou Παράκλητος, Paracllet, qùi veurt dire « avocat, intercesseux » – Jean 14:26) se distingue du Père et du Fis (Jean 15, Jean 15:26, Jean 16:5). Dauns la doctrène chrétienne, il est l’« Esprit de Duu » ou le « Suage de Duu » dauns le Vuû Testament (en hébreux רוח אלהים, Rûakh Elohim), ch’est li qùi inspire les prophaètes et qùi se agit à la Pannecouôte et countinue d’assistaer l’Égllise catholique. Il est sustouot arprésentaé par des symboles : la Coloumbe, les « laungues de feu ». Le taexte évaungélique dit : « touot péchi sera pardounaé ès houmes, mais le bllâphême counte le Saint-Esprit ne sera paé pardounaé » (Matthuu 12:13, Mar 3:29).