Arînmée

De Wikipedia
Aller à la navigation Aller à la recherche
Ch't' articl'ye fut c'menchie en Jèrriais


Eune arînmée (audgo arînmée) est eune p'tite poésie ou un rînme èrcité ès mousses ou par les mousses. Nou dit étout un conte à l'entou d'l'âtre. "Rouli, roulant" ou la "Randonnée Minnette" est eune manniéthe d'arînmée. Y'a des p'tites arînmées tchi sont étout des ditons.

Y'a d's arînmées qu'nou r'cite pouor patter dans eune gamme:

Guernésiais : Aen loup par lé desaert,
La coue levaïe, lé baec en l'air,
Iun daeux treis
Dans lé bouais
Quate chinq six
Saept huit neuf
Vers lé boeuf
Dix aonze douze
Dans la bouze

Y'a d's arînmées qu'nou r'cite auve des actions.

Jèrriais : Trais cos dé marté
lé fixe coumme d'pus bé;
trais cos dé martchieaux
lé fixe coumme i' faut.

(nou tape trais fais sus l'corps du p'tchiot en dîthant chette-chîn)

Jèrriais : À l'Êta, à l'Êta,
Sus man p'tit blianc j'va -
Au pas ... au pas...au pas
Au trot... au trot . . au trot
Au galop, au galop, au galop

(lé p'tchiot est monté sus les g'nouors d'la grand' pèrsonne)

L'èrpét'tie des mots est împortante pouor les mousses, et nou fait sèrvi tchiquefais des sétchenches ou des séthies dans l's arînmées: des jours, des pâraisses ou d'aut's choses.

Jèrriais : I' tchait d'la plyie
Pouor les fil’yes dé Sainte Mathie.
I' tchait d'la né
Pouor les fil'yes dé La Trinneté.
I' tchait d'la brousse
Pouor les fil'yes tchi lus r’troussent.
I' tchait d'la grile
Pouor les fil'yes dé Grouville.
I' fait d'la bliâse,
Pouor les fil'yes tchi n'ont pon d' drâses.

Les dés d'la main:

Jèrriais : Ponchot, lippot, longis, malassis, Pièrre des côtis

Et y'a d's arînmées pouor les fêtes dé l'année:

Jèrriais : Noué, Noué, man Noué....
un morcé d'gâche sus l'but dé l'ais