Rouoyale dé Jèrri

De Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ch't' articl'ye fut c'menchie en Jèrriais Jèrriais


des Rouoyales
des Rouoyales bouoillies

La patate dite Rouoyale dé Jèrri (audgo Rouoyale dé Jèrri) est eune patate tch'est toute spéciale tch'est tchultivée en Jèrri. Au jour d'aniet, l'nom d'la Rouoyale est protégi dans toute l'Unnion Ûropéenne par les louais sus la nomm'thie d'produits régionnaux.

Histouaithe[amendaer | modifier le wikicode]

Hugh D'La Haye (né l'25 d'Mar 1835, fis d'Jean D'La Haye et Mathie Vaîthîn) fèrmait à Bushy Farm au Mont Couochon en Saint Hélyi. Eune séthée d'la Grand' Tchéthue en 1878 siez Hugh D'La Haye, i' mouontrit à ses vaîthîns deux patates èrmèrquabl'yes, dé tchi ieune avait seize ièrs. Lé Sieur D'La Haye avait r'chu ches patates d'siez L'Caûdé à L'Espliannade où'est qu'il' avaient 'té exhibées pouor un brîn sus l'compteux d'l'office.

Nou décidit d'coper ches patates en morcieaux d'un yi châque, mais en copant nou-s'avrônit un yi. Ches tchînze ièrs fûtent pliantés dans un côti d'la Vallée d'Bellozanne. Quand nou vînt à dêfoui les patates nou trouvit qu'ieune des patates avait produit des patates rondes, mais l'aut' avait produit des patates en forme dé rîngnon et ch'est chein qu'nou-s'appelle la Rouoyale. Au c'menchement, l'Sieur D'La Haye 'tait un mio d'sappouainté par la forme des patates, mais i' r'mèrtchit qu'i' 'taient heuthives et y'en avait eune mâsse en tout cas et i' continnuit d'les tchultiver.

Tchiqu's'eunes d'ches patates fûtent exhibées sus l'compteux d'l'office d'la Nouvelle Chronique de Jersey, et i' sembl'ye qué ch'fut l'Sieur Charles Lé Feuvre, parchonnyi d'la compangnie, tchi lus donnit l'nom Royal Jersey Fluke.

La Rouoyale 'tait un si grand succès sus l'marchi qu'bein des fèrmièrs d'Jèrri en fîtent forteune, et l'28 Septembre 1892 un conmité d'souscripteurs présentit eune poutchie d'pièches d'or et eune adresse au Sieur D'La Haye en r'mèrcîment d'ses êfforts pouor l'agritchultuthe dé Jèrri. Des fèrmièrs èrconnaîssants et d's anmîns au Sieur D'La Haye aîdgîtent étout à r'bâti l's établ'yes dé Bushy Farm tch'avaient brûlé en Octobre 1891.

Quand l'Sieur D'La Haye tchittit l'fèrmage, i' vendit sa fèrme (i' n'avait pon d'fis à tchi laîssi la fèrme, êtant vièr garçon) et pâssait eune grande partie d'san temps assis sus un banc d'l'Av'nue Victoria à r'garder la mé, pâler ès gens, liéthe les gâzettes et feunmer sa pipe (i' laîssait tréjous hardi d'alleunmettes à l'entou d'li). I' mouothit à l'Hôpita l'2 d'Septembre 1906.

Il avait sèrvi coumme Offici du Connêtabl'ye et Vîngt'nyi.

Nom[amendaer | modifier le wikicode]

La Royal Jersey Fluke dévînt bétôt tout sîmpliément la Rouoyale dé Jèrri, ou la Rouoyale. Mais y'en avait au temps pâssé des vâriêtés vendues souos d'aut's noms. Les "Parisiennes" 'taient des Rouoyales tchultivées et vendues par un cèrtain fèrmyi; et un Sieur Benest d'Saint Brélade tchultivaient et vendaient des Benest. Mais avaû l's années ch'est la Rouoyale tch'est l'pus connue.

Tchultivâtion[amendaer | modifier le wikicode]

Au jour d'aniet y'a dans les quarante fèrmièrs en Jèrri tchi tchultivent des Rouoyales. Dans les 16,000 vrégies d'tèrre sont tchultivées pouor les Rouoyales. Nou mâte au mais d'Novembre, et la pliant'tie des clios est faite au mais d'Janvyi.

Exports[amendaer | modifier le wikicode]

Les Rouoyales fûtent exportées au Rouoyaume Unni pouor les 1880s et pouor la fîn d'chu siècl'ye-là l's exports 'taient haûchis jusqu'à dans les 60,000 tonnes par an. Au jour d'aniet l's exports d'Rouoyales font 73% d'la production agritchultuthelle dé Jèrri (en deuxième pliaiche ch'est les tonmates tchi font 17% d's exports), ch'est en tchi l'avoût est d'36,000 à 50,000 tonnes par an. En mouoyen nou dêfouit dans les 45,000 tonnes pouor la fîn d'la saîson à la fîn du mais d'Juîn dé tchi nou-s'exporte 99% au Rouoyaume Unni. L'avoût c'menche au mais d'Avri et au haut d'la production au mais d'Mai jusqu'à 1,500 tonnes sont exportées châque jour.

Réféthences[amendaer | modifier le wikicode]