Séraine

De Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ch't' articl'ye fut c'menchie en Jèrriais Jèrriais

Eune séraine (sirogne, Normandy flag large.png siranne) est un dêmon înmaginnaithe qu'les navidgants criyaient vaie en - des belles femmes à maîntchi paîsson tchi chantaient pouor attriotchi l's hoummes siez ieux.

Nou-s'explyique chutte crianche en dithant qué ch'tait des loups-mathîns qu'les navidgants viyaient. Nou peut app'ler les loups-mathîns des séraines.

Littéthatuthe[amendaer | modifier le wikicode]

Denys Corbet êcrivit entouor des sraïnesP'tit Bot dans san Touar dé Guernésy:

Ll'avait chìnq ou six keriatures
Qui copaient d'hôriblles figures!(...)
Denpîs les pîds jusqu'à la tête
V'la qui n'était ni gent ni bête;
Mais un sot mêlangìn des daeux;
Caêr, d'par la tête à si long k'vaeux,
Nou-s-airait dit que ch'tait des femmes -
Ou putôt, coum i m'dit, des dames - (...)
Où les pîds airaient deû s'mourtaïr,
I' véyait un' coue, à tournaïr
D'un moins peûraeux qu'li la chervelle...


Wace dêcrivit les séraines dans san Roman de Brut:

Sereinnes sunt monstres de mer,
Des chiefs poënt femes sembler,
Peison sunt des nomblil aval,
As mariniers un fait maint mal.
Vers occident es granz mers hantent,
Duces voiz unt, dulcement chantent;
Par lur dux chant les fols atraient
E a deceivre les asaient.


Viyiz étout[amendaer | modifier le wikicode]

Commons-logo.svg

Y'a acouo d'tchi à vaie ou à ouï entouor
les séraines
siez la C'meune à Ouitchimédia