Vrédaulèye entre Ébroïn et pis Léger

De Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Çt'artike-cite fut cmenché en rouenneis Blason Rouen 76.svg
El Martyr à Saint Léger.

La vrédaulèye entre Ébroïn et pis Léger fut un épisode dans l'Histouère ed France. Fut eune vrédaulèye entre el mayeur du Palais d'Aûtrasie Ébroïn, tyran dêpote, et pis l'saint Léger, éveŷke d'Autun en Bourgogne.

Ébroïn, un mayeur du Palais qui faiseit des Reis[amendaer | modifier le wikicode]

Ébroïn fut mayeur du Palais d’Neustrie à partir ed 658. I fut un mayeur autoritaire qui pourfitit d’la feiblêche oû pouver réyal (ej sommes oû temps às Reis fainiants), i fut fait mayeur du Palais durant la régenche à la reyne Bathilde. Pus tard, c’est li qui mint oû pouver çu Rei Thierry III (itou appelè Théodoric III) mais qu’Clothaire III fusse défunctè.

Léger d'Autun, chef d'la révolte[amendaer | modifier le wikicode]

Çt’ayde mint les « grands du Réyaume » tout coléreux, espéchialement Léger (sen nom à l’époque c’éteit Léodegar), l’éveŷke d’Autun, qui vouleit qu’la Bourgogne fusse indépendante. Rudement vîte, Léger fut l’chef ed çte révolte ed la noblêche conte Ébroïn et pis i dmandîtent l’ayde oû mayeur du Palais d’Aûtrasie Childéric II qui print possession d’la Neûtrie tout comme d’la Bourgogne et qui fit enfreumer Ébroïn oû moûtier d’Luxeuil (Vosges). Admentiers, Thierry III délaisseit l’pouver pou l’bailler à Childéric II qu’éteit itou sen frère. Çu nouviau pouver copreneit Childéric II comme Rei et pis Léger comme grand conseillier.

L'ertour oû pouver à Ébroïn[amendaer | modifier le wikicode]

En 675, Childéric fut enviè ad Patres par eune cospiration. Ébroïn nen pourfitit pour s’enfuir. Amprès aver ieu d’la peyne à s’faire des connaissanches, i parvint à évincher l’nouviau mayeur du Palais d’Neûtrie, Leudésius, fieu à Erchinouald, et pis itou à rbouter Thierry III comme Rei. Pétit amprès, il accusit l’éveŷke Léger d’coplichitèye dans l’meurte ed Childéric. Comme il aveit happè Léger, i yi fit kerver lz’yeux pis couper les babènes dvant qu’d’yi faire couper la teÿte treis ans pus tard, en 678, dans la forêt d’Sarcinium, açtheure c’est la forêt d’Lucheux en Picardie, l’endreit est toujours appelè anuit Sus-Saint-Léger.