Égllise (frouque)

De Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ch't articlle fut c'menchi en Cotentinais Normandy flag large.png



Égllise (Jèrriais églyise; Serkyee eglyiz) est eun mot qùi vyint du latin ecclesia (du vuus greis ekklesia) qùi veurt dire « assembllaée ». Ch'est le noum que no bâle à l'assembllaée des Chrêtchians, les syins qùi creient qué Jésus est l'enviaé de Dùu pouor sâovaer l's Houmes.

Assembllaée[amendaer | modifier le wikicode]

Cha peut iête :

Et byin d's âotes counfessiouns pus jannes qùé les syines oû desus (veî : récriauntisme)

Maisoun de pryire[amendaer | modifier le wikicode]

Eune égllise, cha peut byin oûssin iête la bâtisse ioù que les syins ches assembllaées chrêtchiannes s'artrouent pouor la mêsse, la liteurgie ou enco le tcheulte és récriaunt. Cha entend :

L's églyises dans l'histouaithe[amendaer | modifier le wikicode]

Chutte section fut c'menchie en Jèrriais Jèrriais
La Pentecôte est s'lon la crianche la naîssance d'l'églyise Chrêtchienne

Eune églyise est étout eune assembliée d'Chrêtchiens dans eune parchonn'nie ou organnîsâtion. S'lon la Bibl'ye, Jésû avait dit à Simon tch'avait mênom Pièrre qu'i' bâtithait s'n églyise sus chutte pièrre. L'églyise Chrêtchienne est don l'églyise univèrselle - mais d'pis les preunmié siècl'yes les Chrêtchiens n'ont pon veu d'eune sorte sus les tchestchions d'la théologie.

L's églyises Nestoriennes lus s'pathîtent d'l'Orthodoxie à la siette d'l'Assembliée d'Êphèse en 431, épis les Monophysites (l's Arméniens, les Coptes, l's Éthiopiens et tout chenna) auprès l'Assembliée d'Chalcédon en 451. Avaû les siècl'yes l'églyise dé Rome et l'églyise dé Constantinopl'ye lus hèrtchîngnaient, et en 1051 y'eut eune s'pathâtion formelle entre les deux. Viyant qu'les Turcots m'nichaient Constantinopl'ye, l'Empéreu Byzantîn sinnit un accord d'rêunnion à l'Assembliée d'Fliorence en 1439, mais ch't accord fut r'nonchi par les êvêques et les fidèles et auprès la tchête dé Constantinopl'ye en 1453, les églyises dé l'Êst et du Vouêt fûtent divisées pouor l'av'nîn.

Lé chef dé l'églyise dé Rome, lé Pape, sembliait aver r'gângni l'pouver suprême sus l'églyise, mais au Nord y'avait des mêcontents. Martîn Luthèr lanchit eune calenge au pouvé d'Rome, et bétôt la R'formâtion avait transformé la r'ligion en Ûrope auve des églyises nâtionnales dans des pays Protestants.