Êcrituthe à sèrres

De Wikipedia
Aller à : navigation, rechercher
Ch't' articl'ye fut c'menchie en Jèrriais Jèrriais
D'l'êcrituthe à sèrres d'Behistun

L' êcrituthe à sèrres (audgo êcrituthe à sèrres) est eune manniéthe d'êcrithe faite sèrvi dans les touos vièrs temps en Mésopotanmie épis dans les pays à l'entou. Ch'est la preunmié manniéthe d'êcrithe qué nou connaît, et ch'fut înventée par les Suméthiens au 4e millénaithe d'vant l'Christ. La dreine înscription connue fut faite en l'an 75 auprès l'Christ.

Nou l'app'lit en Latîn cuneiformis (en forme dé sèrres) et pouor lé 19e siècl'ye i' n'y'avait pèrsonne tchi savait liéthe l'êcrituthe - pouor un brîn nou n'tait pon seux si ch'tait d'la décothâtion ou d'l'êcrituthe quand nou trouvait d'ches sèrres mèrtchies sus d'la pot'tie et des pièrres.

Ch'est en tchi ch't' êcrithie fut faite atout un didget sus d'l'èrdgile. Lé didget laîssaient des mèrques pouaintues dans les tabliettes d'èrdgile tchi r'sembliaient à des sèrres. Nou pouôrrait tchuithe la tabliette au fou à seule fîn d'prêsèrver l'êcrituthe. Quand nou-s'avait à chîs'ler d's înscriptions sus d'la pièrre nou faîthait sèrvi les mêmes mèrques.

Histouaithe[amendaer | modifier le wikicode]

Lé dêv'loppement d'un sŷmbole à sèrres (l'sŷmbole "tête")
1: un portrait d'vièrs 3000 d'vant l'Christ
2: l'portrait touônné d'vièrs 2800 d'vant l'Christ
3: abstrait en înscription d'vièrs 2600 d'vant l'Christ
4: l'sŷmbole en èrdgile d'vièrs 2600 d'vant l'Christ
5: pouor la fîn du 3e millénaithe d'vant l'Christ
6: d'vièrs lé c'menchement du 2e millénaithe d'vant l'Christ
7: au 1e millénaithe d'vant l'Christ

Au c'menchement, ch'tait des p'tits portraits, tchi r'présentaient des mots, qu'nou faîthait atout l'didget, mais la manniéthe d'êcrithe fut dêv'loppée et des dgaîngues dé sèrres pouvaient r'présenter des mots ou des syllabes ou, ofûche pouor la fîn, des lettres.

Pouor des milles ans nou-s'êcrivait à sèrres en difféthentes langues. Lé Suméthien 'tait eune langue à san tout seu qu'nou pâlait en Sumèr, ieune des preunmié civilisâtions, dans l'Sud d'la Mésopotanmie au 4e millénaithe d'vant l'Christ jusqué dans les 1800 d'vant l'Christ. L's Akkadgiens (les cheins d'Akkad) amendîtent l'êcrituthe à sèrres pouor lus langue Sémitique, l'Akkadgien. L'vièr Pèrse fut êcrit d'même et l'Hittite et d'aut's langues étout. Nou-s'a dêcouvèrt d's înscriptions à sèrres en Êgypte, v'là tchi mouontre qu'chutte manniéthe d'êcrithe 'tait faite sèrvi pouor des m'sages dipliomatiques hors pays.

Dêchiffréthie[amendaer | modifier le wikicode]

Pouor la fîn du 18e siècl'ye nou n'connaîssait pon hardi d'înscriptions à sèrres, mais l'Înscription d'Behistun avait 'té dêcrit par des viageurs avaû les siècl'yes. Ch't' înscription avait 'té stchulptée dans eune falaise (achteu en Iran) sus la route dé Babylonne. Y'a des portraits et un texte à sèrres trais fais en trais langues. Ch'est don l'êtchivalent en sèrres d'la Pièrre dé Rosette.

Georg Friedrich Grotefend mênagit d'dêchiffrer tchiques sŷmboles du texte en vièr Pèrse pouor 1802. En 1835 Messire Henry Rawlinson vîsitit la falaise et copyit l'texte en vièr Pèrse - pouor 1838 i' publyit eune traduction. I' r'allit à la falaise à seule fîn d'copier l's aut's textes et y'eut d'la compétiton entré li et d'aut's lîndgistes pouor en accomplyi la dêchiffréthie. L'Akkadgien fut identifié et nou réalîsit qu'dans l'texte Akkadgien y'avait d'la langue tchi n'tait pon Sémitique - nou dêvouailit d'même lé Suméthien.

Viyiz étout[amendaer | modifier le wikicode]


Commons-logo.svg

Y'a acouo d'tchi à vaie ou à ouï entouor
l'êcrituthe à sèrres
siez la C'meune à Ouitchimédia