Co d'êtat

De Wikipedia
Aller à : navigation, rechercher
Ch't' articl'ye fut c'menchie en Jèrriais Jèrriais
10 d'Novembre, 1799, Napoléon Bonaparte gaffit l'pouvé en France - s'lon l'almonnas républyitchain, ch'fut l' 18 brumaire

Un co d'êtat est la gaff'thie d'pouvé dans un êtat par eune dgaîngue dé monde en faîthant sèrvi un mouoyen quâsi-constitutionnel ou un mouoyen non-constitutionnel – des m'niches ou d'la forche. Ch'est quand les cheins tchi mènent un co d'êtat rempliaichent les cheins en chèrge du gouvèrnément autrément qué par un c'mîn démocratique.

Nou peut distîndgi eune révolution, tch'est entréprînse par eune mâsse dé monde jusqu'à la mâjorité d'la populâtion, et un co d'êtat, tch'est entréprîns pustôt par eune pétite dgaîngue dé complioteurs.

Par exempl'ye, un co d'êtat pouôrrait êt' quand un chef dé gouvèrnément est oblyigi d's'èrtither à la siette dé m'niches dé ses minnistres ou aut's gens.

Autrément, y'a des cos d'êtat militaithes, quand eune dgaîngue d'officièrs à la tête dé l'armée rempliaichent lé gouvèrnément.

Des régînmes souvent aiment mus présenter l'co d'êtat tchi les pliaichîtent au pouvé coumme des révolutions, en lus criyant eune expression d'la volanté du peupl'ye. Par exempl'ye, des deux révolutions souôdisantes en Russie en 1917, nou peut dithe qu'la cheinne dite "dé Févri" fut véthitabliément eune révolution faite par les gens d'Russie, mais la cheinne dite "d'Octobre" fut raîque un co d'êtat par les révolutionnaithes Bolchéviques.

Eune liste dé tchiques cos d'êtats[amendaer | modifier le wikicode]