Halloween

De Wikipedia
Aller à : navigation, rechercher
Ch't' articl'ye fut c'menchie en Jèrriais Jèrriais
Nou fait des balles-à-leunettes à Halloween

Halloween est eune fête des r'vénants, des chorchièrs et des dêmons. Ch'est l'31 d'Octobre, la sèrvelle d'la Toussaint, et à l'originne ch'tait eune fête Celtique du Nouvel An au c'menchement d'l'Hivé.

Les cheins d'Irlande et d'Êcosse tchi lus en fûtent en Améthique du Nord apportîtent lus vielles crianches dans lus nouvieau pays, mais la fête d'vînt vraînment populaithe d'vièrs l'publyi au 20e siècl'ye et ch'fut bétôt conmèrcialîsée.

Achteu la faîchon d'Halloween a escoué les couôteunmes d'la fête en Angliétèrre, en Australie et en Nouvelle Zélande par lé mouoyen du cinnéma d'Hollywood et d'la télévîsion Améthitchaine. Des couôteunmes ont 'té r'împortées en Irlande et Êcosse étout.

Y'a des couôteunmes en Angliétèrre tch'éthaient peu v'nîn d'eune vielle fête du but d'l'an, mais d'pis des siècl'yes avaient 'té cliutées pustôt à la Séthée d'Guy Fawkes. Ch'est en tchi étout lé bout'lot Dgèrnésiais est eune couôteunme du Tchu d'l'An tch'a r'mué.

La tcheût'tie dé Halloween, chein qu'nou-s'appelle en Angliais "trick or treat", est la couôteunme des mousses - habilyis dans des costeunmes et des vîsagiéthes dé monstres, dé r'vénants et d'chorchièrs et d'chorchiéthes - d'lus prom'ner siez les vaîthîns à seule fîn d'tcheûter des chucrîns et des chocolats. Il en 'tait d'même au temps pâssé sustout en Irlande à Halloween. Les bedgeurs soulaient vîsiter les maîsons à d'mander des p'tites gâches et à offri d'dithe des priéthes pouor l's âmes des cheins d'la maîson tch'avaient pâssé l'pas. Et en êffet, pus il' èrchévaient d'gâches, pus i' dithaient des priéthes. Ches gâches avaient nom "gâches d'âmes". Chutte tradition 'tait bein connue étout dans des régions d'l'Angliétèrre au 19e siècl'ye.

Nous soulait craithe qu'la frontchiéthe entré not' monde et l'monde des esprits 'tait ouvèrte eune séthée dans l'année – la niet dé Halloween. L's esprits des cheins tch'avaient d'pis longtemps patchi ses vailes èrvénaient pouor vaie et vîsiter lus maîsons, lus villages et lus fanmil'yes. Les gens m'ttaient des gâches ou des galettes d'vant lus portes et f'nêt's pouor atchilyi ches esprits-chîn – et pouor s'mêfier du ma qu' ches'-là pouôrrait faithe s'i' n'taient pon d'èrtou d'bouonne heunmeu.

Y'en avait étout tchi criyaient qu'les p'tits faîtchieaux 'taient à banon chutte séthée-là étout – et qu'i' faîthaient toutes sortes dé farches. Les gens lus laîssaient des p'tits présents d'lait, – ou d'vîn - d'pain et des gâches et tout chenna.

Bein seu, y'avait étout des farcheurs du vaîthinné tchi faîthaient sèrvi la séthée pouor jouer lus bouonnes farches – par exempl'ye en m'ttant des lîncheurs pouor êpeûther les pouôrres gens.

genaro se la pica a luis

Commons-logo.svg

Y'a acouo d'tchi à vaie ou à ouï entouor
Halloween
siez la C'meune à Ouitchimédia