Suchîn

De Wikipedia
Aller à : navigation, rechercher
Ch't' articl'ye fut c'menchie en Jèrriais Jèrriais
Eune pliat'lée d'suchîn

suchîn (audgo suchîn; en Japonnais: 寿司) est eune manniéthe dé pliat dans la tchuîsinne du Japon tch'est fait atout du riz arrouôsé d'vinnaigre. Lé suchîn est dév'nu populaithe hors Japon, mais ch'est l'suchîn au paîsson cru tch'est pustôt connu à l'êtrangi - dans eune itelle m'suthe qué même lé paîsson cru sans riz est app'lé suchîn ouaithe qu'au Japon un pliat au paîsson cru a nom sachînmîn, et ch'n'est pon du suchîn.

Tout coumme, y'a des difféthentes manniéthes dé suchîn qu'nou trouve ès restaurants:

  • des rouôlots tch'ont nom makizushi
  • des mouochieaux d'riz acanté d'tchi sus - nigiri-zushi
  • des blios êtampés et copés tch'ont nom oshizushi
  • et d'aut's

Histouaithe[amendaer | modifier le wikicode]

L'originne du suchîn veint d'un mouoyen d'prêsèrver l'paîsson en l'patchant dans du riz fèrmenté. La fèrmentâtion gardait l'paîsson mangeabl'ye en lî baillant un goût d'èrva-s-y. Dans les touos vièrs temps, nou mangeait l'paîsson et env'yait hors l'riz fèrmenté. Pouor l'15e siècl'ye nou-s'ajouôtait du vinnaigre au riz à seule fîn d'amender l'goût. L'vinnaigre aîdgait à raccourchi la fèrmentâtion et à la fîn nou r'nonchit la fèrmentâtion en tout.

Au 19e siècl'ye nou-s'înventit du suchîn auve du paîsson frais tchi 'tait eune manniéthe dé pliat à emporter qu'nou pouvait mangi atout les dés, v'là tchi 'tait conv'nabl'ye pouor les cheins au thiâtre ou par les c'mîns.

Îngrédgeins[amendaer | modifier le wikicode]

Des rouôlots et des mouochieaux

Nou fait sèrvi un tas d'îngrédeins pouor les difféthentes manniéthes dé suchîn, par exempl'ye:

Commons-logo.svg

Y'a acouo d'tchi à vaie ou à ouï entouor
l'suchîn
siez la C'meune à Ouitchimédia