Conmète à Halley

De Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ch't' articl'ye fut c'menchie en Jèrriais Jèrriais
Un photographe prîns en 1986

La Conmète à Halley est eune conmète tchi r'veint pâsser la Tèrre touos les 75-76 ans. Ch'est la pus fanmeuse des conmètes, mais ch'n'est pon tréjous la pus lithante.

Ch'fut l'astronome Angliais, Edmond Halley, tchi réalîsit qu'la conmète dé 1682 r'sembliait à la cheinne dé 1607 et la cheinne dé 1531. I' proposit don en 1705 qué ch'èrfut la même conmète tch'èrvénait châque fais et i' caltchulit qu'nou pouôrrait espéther lé r'tou d'chutte conmète-là en 1757. Halley, li, n'vivait longtemps assez pouor èrvaie la conmète car i' mouothit en 1742. D'aut's astronomes èrcaltchulîtent l'êffet des plianètes et, s'lon lus caltchuls, la conmète r'appathut en 1758. Et v'là tchi fut la preuve d'la théorie à Halley.

La conmète à Halley fut la preunmié conmète èrconnue d'èrvénîn - chein qu'nou-s'appelle eune conmète périodique (ou eune conmète à pause). Nou r'chèrchit dans l'histouaithe pouor èrtrouver la conmète dans l'histouaithe dans l'années quand oulle avait pâssé. Nou trouvit qu'la conmète fut êpiée:

  • en 1456
  • en 1301 (lé portrait d'eune conmète fait par Giotto dans la chapelle à Padoue en 1305 est probabliément înspithé par la Conmète à Halley)
Dans la Tapiss'sie d'Bayeux: isti mirant stella
Al terme que ço estre dut
une esteile grant apparut,
e quatorze jors respandi.
od treis lons rais deverz miedi;
Tele esteile selt l'en veeir
quant novel rei deit regne aveir.
assez vi homes qui la virent,
qui ainz e pois lunges vesquirent;
Comete la deit apeler
qui des estailes velt parler.
  • 240 d'vant l'Christ - les Chinnouais l'avaient veu, et sans doute d'vant chenna.

La vîsite èrmèrquabl'ye d'la conmète en 1910 fut la preunmiée à êt' photographiée. Pouor les Nouormands, juste d'vant l'millénaithe d'la Nouormandie, ch'tait la preunmiéthe dépis la preuve qué ch'tait bein la conmète d'la contchête Nouormande. 1910 'tait eune année à deux conmètes - la Grande Conmète dé ch't' année 'tait même pus cliaithe qu'la cheinne à Halley.

La vîsite dé 1986 'tait pustôt d'sappouaintante car la conmète appréchit raiqu' bein au liain d'la Tèrre. Mais des fîsées fûtent lanchies pouor aller examinner la conmète et les scientistes èrchûtent des bouonnes connaîssances là-d'ssus.

La préchaine vîsite ès'sa en 2061.

La littéthatuthe[amendaer | modifier le wikicode]

Des poésies en Jèrriais fûtent publiées en 1910 entouor la conmète.

Elie êcrivit La Coumette:

L'avous-veue, la boustre d'coumette
Qui mèt l'monde chein d'sus d'sous?
Av'ous cherchi, ov votr' lunette,
A vaie sa tête, san corps et sa coue? ....

Jean Picot êcrivit La Coumette:

Bouann' gens, si la mauvaise chance vos sièd,
Si vos arrive tchiq'accident,
Sav'ous sus tchi renvier l'patchèt,
Ch't'annèe ichin, principalement?
Dans vos p'tites affaires dé touos les jours,
I'n'yià pon d'soin tch'est ch'est qu'ou faîtes,
Si tout vos va tout à l'arbours,
Mettèz la faûte sus la Coumette! ....