Jean Dorey

De Wikipedia
Aller à : navigation, rechercher
Ch't' articl'ye fut c'menchie en Jèrriais Jèrriais


La Nouvelle Année

Jean Dorey (27 dé Janvyi, 183123 d'Août, 1872) 'tait un auteu Jèrriais.

I' fut né à La Ville ès Nouaux, St. Hélyi, mais sa fanmil’ye ‘tait dé La Blianche Pièrre, St. Louothains. Il êcrivit comme JD, JDR ou Jean des Ruettes et composait en Jèrriais, Français et Angliais. San Jèrriais ‘tait d’l’Êst et tchiquefais phonétique, mais il încorpothait des p’tites poésies tchi fûdrent împrînmées dans la “Nouvelle Année” en envithon 1870. Êtout, il êcrivit un p’tit livre et i’y’a un tas dé ditons, d’arînmées, des d’vinnâles, des ouï-dithes et des poésies en mannuscrits dans les mains d' Fraînque Le Maistre (achteu à la Bibliothèque d'La Sociêté Jèrriaise). En Français et Angliais, il êcrivait des articl'yes historiques, artistiques et généalogiques entouor difféthents sujets. Duthant sa courte vie, i' travaillit à la Chronique de Jersey, lé Jersey Independent, l'Imprimerie de l'International à Londres, et étout en France auvec la gâzette Le Phare de la Loire.