Hélyi

De Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ch't' articl'ye fut c'menchie en Jèrriais Jèrriais
La fache dé Hélyi est stchulptée sus la Crouaix d'la Reine à Saint Hélyi

Hélyi (audgo Hélyi; en Latîn: Helerius) est un saint tch'est vénéthé sustout en Jèrri ioù qu'il apportit la Chrêtchienneté au 6e siècl'ye. La Pâraisse dé Saint Hélyi prînt san nom du saint.

S'lon la légende, Hélyi fut né à Tongres, tch'est achteu en Belgique. I' viagit au Cotentîn, où'est qu'il entrit dans l'monastéthe dé Saint Marcou à Nanteuil, tch'est achteu Saint-Marcouf-des-Îles. Marcou avait r'chu des pliaintes des Jèrriais tchi 'taient m'nichis par des pithates tch'attatchaient rédguliéthement l'Île. Marcou don envyit Hélyi et un assistant tch'avait nom Romard en Jèrri. Hélyi s'înstallit sus un rotchi dans la Baie d'la Ville (ch'est l'Rotchi d'l'Hèrmitage) et Romard pâssait des m'sages entré l'saint et les pêtcheurs tchi d'meuthaient dans l'village dans les mielles (ch'es'sait la Ville dé Saint Hélyi à v'nîn). Dé san liet dans l'rotchi, Hélyi pouvait vaie les vailes des pithates sus l'horizon et sîngnaler ès gens à seule fîn qu'i' pûssent aller lus muchi - v'là pouortchi qu'nou-s'appelle des nouages sus l'horizon les vailes dé Saint Hélyi.

Auprès 13 années dé priéthe et d'jeûn, Hélyi 'tait si afouaiblyi qu'i' n'pouvait d'aut' sé muchi. Les pithates lé happîtent et copîtent sa tête horte atout eune hache. Par un mithacl'ye, à chein qu'nou dit dans la légende, Hélyi râmassit sa tête et marchit deux-trais pas auve. Bein êffrités, les pithates happîtent la pathe.

Lé pèlerinnage apprèche lé Châté Lîzabé

Lé corps dé Hélyi fut trouvé sus l'sablion par Romard tchi l'apportit dans la Grand' Tèrre. Lé corps vînt à tèrre à Bréville-sus-Mé - eune fontaine dgéthisseuse coule dé ioù qu'lé corps du saint fut pliaichi et l'églyise a eune stchulputhe en bouais du saint du Mouoyen Âge.

Les r'liques du saint fûtent prêsèrvées dans l'Abbaye d'Bieaubé-la-Rôsiéthe jusqu'à la Révolution française quand l'monastéthe fut êglianmé.

Châque année, lé martythe du saint patron est mèrtchi en Jèrri par un pèlerinnage à l'Hèrmitage.