Rouen

De Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Çt'artike-cite fut cmenché en rouenneis Blason Rouen 76.svg
Rouen
Normandie Bannyire normaunde
Rouen
Cathédrale de Rouen vue de l'Opéra.JPG
Blason Rouen 76.svg
Grandes coses à saver
Païs : Flag of France.svg France
Région : Flag of Normandie.svg Normandie
Département : Blason département fr Seine-Maritime.svg Seine-Maritime
(sous-préfecture)
Arrondiment : Blason Rouen 76.svg Rouen
Canton : Chef-lieu d'7 cantons
Maire : Valérie Fourneyron (2008 - 2014)
Commeunalité : Commeunautèye urbaine ed Rouen
Mot d'adrèche : Rouenneis, Rouenneise
Géographie
Longitude : 01° 06' 12" oû vouêt
Latitude : 49° 26' 38" oû nord
Hauteur : (max.) 152 m.
Grandeur ed terrain¹ : 21,38 km²
Populace
Populace² : 109.425
Densité d'populace² : 5.118 pers./km²
INSEE : 76540
Autes coses à saver
Coste postal : 76000, 76100
1 Çte grandeur èn décompte brin lz'estuaires, les lacs et pis lz'autes grandes pièches d'iau qui sont pus grandes qu'1 km².
2 Èn décompte brin les ceux qui fûtent djà comptés dans eune aute commeune (étudiants, etc.).

Rouen (Jèrriais Rouën), souvent surnommèye la vile às cent clokiers, est eune vile normande, chef-lieu d'la Normandie, slon l'histoère ed çu païs. Rouen décompte 110 117 logeux en 2016 et pus d'663 700 logeux dans sn'aire urbaine, ça qu'en la vile la pus peuplèye ed Normandie et eune agglomération d'pouèds en France (c'est la 12e aire urbaine ed France). Rouen fut oû Mouéïen Âge et jusqu'où XIXe sièke la sgonde vile pus peuplèye ed France amprés Paris et l'pus grand port du Réyaume ed France.

Rouen a un passé rudement rike, çte vile fut l'chef-lieu d'la Duchie d'Normandie entre 911 et pis 1204, al éteit l'siège à l'Échikier d'Normandie qu'est dvenu l'Pâlement d'Normandie en 1515 et pis qu'est açteure el Palais d'justice, un des moneuments les pus prestigieux à Rouen. À partir du XIIIe sièke, la vile connut eune rapide creissance économique grâche oû commerche maritime et fluvial, rapport qu'même si qu'Rouen n'ès trouve pas brin sû la mer, la vile a un accès ès batiaux vnant du Havre et d'Honfleur et s'trouve sû la Seine, entre Paris et la mer.

Durant la Guerre ed Cent Ans, la vile fut oû milieu d'la pouque entre les Anglêches et pis les Franceis, c'est à Rouen qu'l'épopèye qui mit fin à çte guerre, la celle à Jeanne d'Arc, prit fin l'30 ed mai d'1431 mais qu'a fut ardèye vive sû la plache du Vieux Marké, amprés qu'al aye étèye gardèye en cage et jugèye par un tribeunal ecclésiastique ès mains dz'Anglêches, mnè par l'évêque ed Biauvais Pierre Cauchon. La vile fut itou rudement connute pour sn'industrie d'la teile et des draps durant tout l'Mouéïen Âge tant qu'oû XXe sièke. La vile fut industrialisèye dans çu domaine oû XIXe sièke. Durant la Sgonde Guerre Mondiale, la vile souffrit d'lourds dommages : lz'Allemands mîtent el feu oû quartier des Halles oû sud entre la cathédrale et les quais, l'9 ed juin d'1940, çt'incendiye-cite fut terribe et abolit tout un quartier médiéval reide prestigieux qui n'fut pas brin rconstruit amprés la guerre (el logis des Caradas par exempe, eune magnifique maison à encorbellement du XVe sièke, fut perdute durant çt'incendiye-cite). Pus tard, à partir ed 1944, la vile fut souvent bombardèye pâ l'aviation allièye, lz'Anglêches et lz'Américains sutout. Ces raids aériens-cite fîtent granment d'morts et abolites biaucoup d'autes bâtîments prestigieux dans l'vieux centervile comme l'église Saint-Vincent, eune belle église du XVe sièke. Amprés la guerre, la vile fut rcontruite et bénéficit d'eune grande dynamique économique grâche à sn'industrie et sen port.

Pémeins, la vile ed Rouen gardit biaucoup d'sen vieux centervile médiéval et la vile est reide connute pour ses maisons à colombage reide typiques. L'assochiation dz'Amis des Moneuments Rouenneis veille açteure sur çu patrimouène ed grande valeur. La vile est itou eune capitale culturelle cosséquente qui possède pusieurs musèyes comme l'Historial Jeanne d'Arc, çti-là des Biaux-Arts (un des pus prestigieux d'France), çti-là Secq des Tournelles sû la ferronnerie, oubécô l'musèye national ed l'Éducation. Lz'églises, abbaïes et autes édifices erligieux (dont la fameuse cathédrale, un bijou d'arkitecture médiévale et qui possède la pus haute flèke ed France : 151 mètes) yi ont bailli l'nom d'« vile às cent clokiers ». Granment d'artistes y naquîtent itou, oubédon y vivîtent, tel Pierre Corneille, Théodore Géricault, Gustave Flaubert oucô Marcel Duchamp.

Sieuvant l'adménistration franceise, a fut itou, jusqu'en 2016, el chef-lieu d'la région Haute-Normandie, du département d'Seine-Maritime, ed l'arrondîment d'Rouen et des cantons d'Rouen, et itou eune académie escolaire. Sieuvant l'Eglise catholique, Rouen est l'chef-lieu du diocèse ed Rouen (archidiocèse) et pis d'la provinche ed Normandie. La vile accueille itou eune court d'appel et eune euniversitèye. Tous les quate ans, Rouen vient la vitrène d'un grand rassemblement d'veiliers, c'est l'Armada d'Rouen, un évènement exceptionnel qui réeunit tous les pus biaux batiaux du monde.

Rouen fait partie des rares viles décorèyes pâ la Légion d'honneur et pis pâ la Crouèx d'guerre 1939-1945.

Origène du nom[amendaer | modifier le wikicode]

El nom d'la vile açteure, Rouen, yi vient du gauleis Rothomagos ou Rotomagos. Çu nom semble vnir ed rota, eune « roe », et pis magos, un champ. Adon, semblereit qu'çu nom aye voulu dire champ d'course, ça qui peut s'espliquer itou pâ l'amour des Gauleis poû les courses ed car.

Histouère[amendaer | modifier le wikicode]

Vlà açtheure pus d'vingt sièkes, Rouen 'teit eune ptite vile gauleise oû mitan du païs des Véliocasses qu'aveit 'té enterprise ilà oû fonds d'la vallèye ed la Seine à un méande pour l'terrain parfait qu'c'éteit pour bâtir eune vile. A s'nommeit Rothomagos dans çu temps-là. Mais qu'a fusse dvenute romaine, çu nom gauleis fut latinisé en Rotomagus. C'est d'çu nom-cite eq vient l'nom d'açteure ed la vile : Rotomagus est dvenu Rodom, Rodem en roman (VIIe sièke), pis ensieute Roem, Roen, Roan en vieux franceis et à la parfin Rouen enhui.

Oû temps des Romains, a fut entourèye ed quates murs et pusieurs cauchies (oubien voèes romaines) l'aveient pour bout : eune qui vneit d'Paris, eune aute ed Chartes, et cô dz'autes. C'éteit l'eurbanisation romaine.

Oû IIIe sièke, y eut un prémier évêque oubédon prêcheux chrétien à Rouen : Saint-Mellon, qui fit un mirake magène et qu'établit l'prémier keulte chrétien dans la vile. Dans çu temps-là, les chrétiens 'teient parsécutés, leux lieu d'keulte, sous l'gardin d'la cathédrale dans la rue Saint-Romain, 'teit en camuche. C'est ilà qu'sra bâtite la future cathédrale.

En 911, Rouen fut l'endreit éyoù qu'demeureient les premiers Ducs ed Normandie (Rou fut l'prémier), dvenus Comtes ed Rouen. C'est d'ilà qu'i conquîtent tertout l'reste ed la Duchie.

Durant tertout l'Moïen Âge, Rouen est reide ben réputèye pour ses draps et ses teiles. Les tisserandes ed Rouen font l’fierté d’la vile. Jeanne d'Arc, qui fut ardèye vive sus la plache du Vieux Marké l’30 ed mai d’1431, blaguit à çu pourpos durant sen procès mais qu’les juges yi dmandîtent si qu’a saveit ben coûde quand a n’éteit qu’eune bésotte : a yeus disit qu’a « n’aveit brin pûr d’aukeune dame ed Rouen pour çu qu’est d’coûde et tîte ».

Durant la Guerre ed Cent Ans (ver l'article sû la Guerre ed Cent Ans en Normandie), Rouen éteit oû coeur des rivalitèyes entre el Rei d'Anguelterre et du Rei d'France. La fin du XIVe sièke fut dure, et pis l'début du XVe sièke itou. En février 1382, eune nouvelle taxe sû l'sel et l'vin pourvoquit eune grande révolte, eune sorte ed jacquerie qu'on a appelèye « Révolte ed la Harelle » (ver l'artike sur çte jacquerie). Çte révolte fut durement réprimèye. 35 ans pus tard, la vile fut prise pâ lz'Anglêches qui fîtent un siège entre juillet 1418 et pis janvier 1419 : çu siège fut terribe, 12 000 Rouenneis mourîtent ed famène et magène eq des cas d'cannibalisme eûtent lieu. Finalement, la vile fut prise el 19 ed janvier 1419 par reddition. A n'sra rprise pâ les Franceis qu'en 1449, entertemps, Jeanne d'Arc y aira 'tè jugèye pis ardèye.

En 1599, l'échikier y fut établi pour y dmeurer itou, comme un parlement d'justice.

La vile fut embrûlèye pusieurs feis dans sn'histoère, mais c'est durant la drénière guerre qu'a souffrit l'pux. El 9 juin 1940, mais qu'les Almands arrivîtent, i mîtent fu oû quartier oû sud ed la cathédrale tant qu'ès quais, tertout fut brulé et ptit put ête sauvé des flammes ; çu jour-là, Rouen perdit queuques bâtiments qu'éteient des monuments reide importants, des vieuilles maisons à pans d'boès du Moïen Âge comme el logis des Caradas.

La rconstruction fut faite edpis, dans lz'annèyes d'après la guerre.

Eune vue d'Rouen en 1525 dans l'Live des Fontaines par Jacques el Lieux.

Population[amendaer | modifier le wikicode]

  • Populâtion (slon l'ercensement d'2005) 109.600
  • Populâtion (slon l'ercensement d'2008) 109.425

Populâtion

Moneuments[amendaer | modifier le wikicode]

Musèyes[amendaer | modifier le wikicode]

Photos[amendaer | modifier le wikicode]

Liens horsains[amendaer | modifier le wikicode]

Commons-logo.svg

Y'a acouo d'tchi à vaie ou à ouï entouor
Rouën
siez la C'meune à Ouitchimédia